Le book club blog

25 novembre 2019

"Charlie" de Quentin Gréban

IMG_20191125_104507Un petit livre bien sympa et mignon à offrir à un enfant pour les fêtes.

Charlie est le shérif de Cactus-Valley et vient de perdre se première dent. Résultat des courses: il zozote!

Il est pourtant le Férif le plus rapide de l'OueFt.

C'est tout simple, évidemment les adultes le liront en cinq minutes mais de temps en temps, ça fait du bien. Juste de retomber en enfance pour quelques instants. Les dessins sont très joliement faits. On prend en pitié ce pauvre Charlie que personne ne comprend à cause de sa dent en moins. Mais heureusement, il va finir par réussir à diriger sa ville avec brio!

Le petit plus: histoire de rigoler, à lire en écoutant du Ennio Morricone!

Posté par charlie1975 à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 novembre 2019

"Zazous" de Gérard de Cortanze

IMG_20191107_135611Paris été 1940. Les Allemands occupent la ville depuis près d'un mois. Ils sont bien élevés, courtois, serviables même parfois et la France à genoux après sa défaite subit un débt d'Occupation plutôt doux. La chaleur de juilet doit jouer beaucoup.

Dans le quartier de Montsouris, le 14ème arrondisssement, une joyeuse bande de jeunes entre quinze et vingt ans vit sa guerre en tentant de ne pas y perdre sa vie. Mais bien vite, la petite équipe va déchanter. Les Allemands vont se dévoiler sous leur véritable visage. Ils arrêtent, assassinent, affament et interdisent tout. La folle équipe passe ses examens, se retrouve au Café Eva pour fumer des cigarettes anglaises en écoutant du swing. Le swing.... La seule raison de vivre de certains d'entre eux, leur façon à eux de résister à l'occupant. Ils courent les cabarets, les night-clubs pour écouter les plus grands artistes, Django en premier évdemment. Ils s'habillent de façon excentrique, dérangent les séances de cinéma par des sifflets au moment des actualités allmandes. La guerre se déroule sous leurs yeux d'enfants pas tout à fait adultes encore et bientôt elle les rattrappe avec ce qu'elle a de plus immonde, d'atroce et d'abject.

C'est un livre dur, fort, qui prend aux tripes (quand on n'a pas envie de les vomir justement devant certaines scènes).On s'attache aux personnages, on partage leurs hésitations, leurs doutes, leurs peurs et leur tendresse aussi. Car dans tout ce tumulte, on aime, on rit, on danse et on chante. Les larmes aux yeux sont fréquentes mais la présence de cette musique swing qui enlève tout sur son passage fait que l'on lit "Zazous" avec plaisir.

Le petit plus: à lire en écoutant... du swing évidemment!!!

Posté par charlie1975 à 14:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2019

"Contes et récits du Paris des Merveilles"

IMG_20191027_122324Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel avait déjà été un véritable enchantement. La découverte de l'Outremonde, de l'existence des mages, des fées, des trolls... C'est grâce à ce livre que j'ai découvert l'Heroïc Fantasy dont j'ai du mal à me passer maintenant et qui est devenu un univers dans lequel je me sens plutôt bien.

Dans ces "contes et récits", Pierre Pevel laisse d'autres auteurs que lui s'emparer de son univers, de son monde. On a l'impression de rédécouvrir des contes et légendes comme on en lisait enfant. On retrouve toutefois, sinon le style, en tout cas l'ambiance de la trilogie de Pevel et on comprends pourquoi ce sont ces auteurs là qui ont été choisis. On se coule avec délice dans ce Paris à l'apparence si douce de la Belle Epoque. On croise des chats-ailés, des mages puissants, d'autres plus lâches, des personnages historiques (Léonard de Vinci est particulièrement savoureux. Pourtant, bien des embûches sont semées sur les chemins de l'harmonie entre l'Outremonde et le monde terrestre.

On se régale de ces contes et récits, de ceux qui laissent des étoiles dans les yeux longtemps après avoir refermer le livre.

Le petit plus: pour échapper auc chansons écrites par Aristide Bruant (du style "Nini peau de chien"), j'ai accompagné le livre d'un Erik Satie 1888: les Gymnopédies)

Le petit plus (bis): la dernière nouvelle signée Pevel tout comme la première est un régal de drôlerie!

Posté par charlie1975 à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2019

"le premier Magicien" de Stéphane Cugnet

IMG_20191016_135730Décidément, le salon de Scy-Chazelles m'a révélé bien des surprises et après Christophe Sambre et son sombre "Serial", c'est du "premier magicien" de Stéphane Cugnet dont je suis tombée folle!

Maxime Levert est professeur à la faculté des sciences de Nancy. Et pourtant, sa vie avait bien mal commencé. Pauvre petit Maxime, abandonné dans un couffin tout bébé, promené de foyers en familles d'accueil. Il est devenu un scientifique et tient en quelque sorte sa revanche. Mais la vie n'en a pas fini avec lui!

"On se reverra, le Magicien".... Franchement? Vous êtes sur votre lieu de travail et quelqu'un vous appelle ainsi, comment réagiriez-vous? A moins d'avoir réussi un coup fabuleux, vous admettrez que c'est assez rare!

Maxime va voir à nouveau sa vie se transformer et se chambouler totalement. Le voici entraîné avec son meilleur ami, Thomas Vallois, scientifque lui aussi, dans une aventure à laquelle il ne s'attendait vraiment pas.

Si vous croyez aux prohéties, aux mondes parallèles, aux êtres étranges, au pouvoir de la Magie alors ce livre est pour vous! Maxime et Thomas vont apprendre, souvent au péril de leurs vies, à se battre, à défier leurs esprits et à surmonter leurs faiblesses physiques. Maxime est le "Magicien". Le "Sauveur" promis par la Prophétie depuis trente ans. Mais à Pangéria, le monde auquel il appartient règne la despotique Gouvernante. Ce sera à Maxime de prendre les bonnes décisions... ou pas...

Dévoré en une matinée, "le premier Magicien" vous emmène dans un monde étrange et où l'âme même non humaine se révèle aussi noire que que peuvent l'être certaines de notre monde.

Le petit plus: A lire en écoutant de la pop, de la musique médiévale et de l'électro (j'ai trouvé que cela se mariait très bien avec le déclenchement des pouvoirs de Maxime)

Posté par charlie1975 à 14:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2019

"Serial" de Christophe Sambre

IMG_20191015_081756"Serial", c'est un livre de mec" m'a dit un copain! J'ai bien vérifié, je n'ai rien qui pourrrait me faire ressembler à un mec. J'ai pourtant pris le livre et wahou!!!! La claque!

En 2002, à Paris, deux cadavres sont découverts, horriblement mutilés. Deux cadavres mais deux façons d'agir. En d'autres termes, il y a deux tueurs qui se promènent tranquillement dans les rues parisiennes. Le premier c'est Christophe. Il passe ses journées à tenter de trouver sa "princesse". Il la séduit et finit par la décapiter et lui trancher les mains qu'l garde précieusement dans un bocal de formol... Un garçon très sympathique au demeurant! Le second est une femme, Chloé. Elle c'est une artiste. Elle donne un plaisir inouï à un amant de passage et en fait ensuite une sculpture humaine, avec décorations à coups de scalpel! Tout aussi charmante que Christophe. Deux flics, Marsy et Geoffrey vont mener l'enquête. Il y a celui qui a une belle carrière, assez fulgurante et le second, complètement à la ramasse, accro à l'héroïne, tentant de se sevrer avec des joints... Quelle idée!

Il y a du sang (beaucoup), du sexe (beaucoup aussi), de la violence que l'on a du mal à comprendre tant Christophe et Chloé sont en dehors de la réalité. On voit à quel point le passé peut littéralement flinguer, comme il peut détruire et transformer des êtres humains en monstres.

Après avoir à nouveau vérifier, je ne suis pas un mec et ce livre vous prend aux tripes (dépêchez-vous avant qu'elles ne soient plus là!).

Le petit plus: à lire en écoutant Massive Attack (conseil de l'auteur)

Le petit plus (bis): Christophe Sambre est extrêmement gentil mais comme il porte le même prénom que l'un de ses tueurs, je vais peut-être me méfier la prochaine fois que je le verrai!

Le petit plus (ter): Christophe Sambre est un très beau mec!

Posté par charlie1975 à 08:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2019

"Libre d'aimer" d'Olivier Merle

IMG_20190703_184332

Esther a vingt ans en 1942. Elle est juive, ce qui est très mal vu des autorités du moment. Ses parents viennent d'être arrêtés. Elle erre dans Paris, songeant à un avenir que l'étoile jaune cousue sur son manteau lui interdit. Un banc lui apporte un moment de répit et de ce morceau de bois, elle aperçoit dans une brasserie, une femme splendide. Celle-ci semble très à l'aise, boit du thé en fumant. Esther va retrouver ce banc tous les jours uniquement pour l'admirer...Jusqu'au jour où.... La très belle dame n'est pas à sa place. Ce qui semblait être son seul rayon de soleil vient de disparaître. Mais, Thérèse ( c'est son nom) la rejoint sur le banc. De là, tout va s'enchaîner. Esther est engagée par Thérèse comme femme de chambre et rapidement l'intimité entre elles se fait plus forte que tout. Mariée à un homme acariâtre, violent et très amical avec les Allemands, Thérèse va trouver en Esther la force de continuer sa vie jusqu'au jour où son mari va trop loin. Le coup de trop, celui qui défigure, qui blesse plus sûrement l'âme que le corps. Thérèse décide alors de fuir, emmenant Esther avec elle. A Dinan, réfugiées dans la maison des parents de Thérèse, les deux femmes vivent comme un couple normal. Rien ne se passe comme prévu évidemment mais leur amour semble survivre à tout.

Fils de Robert Merle (l'auteur de "la mort est mon métier"), Olivier Merle nous emmène délicieusement transgresser les tabous des années 40 où l'amour saphique est interdit. Les deux héroïnes sont attachantes malgré leurs défauts. Le mensonge, la trahison, l'amour fou, des scènes parfois un peu crues, tout est parfaitement maîtrisé

 

Le petit plus: A lire en écoutant du jazz des années 40 pour coller à l'époque!!!

Posté par charlie1975 à 11:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]